Pages Navigation Menu

Tout savoir sur la voyance et l'horoscope

Que sont les cristaux ?

Que sont les cristaux ?
Qui n’a pas entendu le mot « cristaux » ? Surtout à notre époque où les médecines alternatives (soins naturels) refont surface, et deviennent presque à la « mode ». 

Néanmoins, les cristaux sont utilisés dans de nombreux domaines. Dans la guérison, la magie occulte, la spiritualité et bien sûr dans la décoration.  Ainsi, selon la manière dont le mot est utilisé, il est possible d’assumer que les cristaux sont utilisés pour différents buts. Mais que sont les cristaux, en définitive ?

 

Et bien, les cristaux sont les constituants des roches. Ce sont des minéraux qui, via un processus chimique géologique naturel, se solidifient. On distingue trois types de roches : les roches magmatiques et métamorphiques, qui se forment en profondeur, et les roches sédimentaires qui naissent à la surface de la Terre. Les roches magmatiques (ex : granite) sont issues de la solidification et de la cristallisation d’un magma. Ce dernier se forme en profondeur lorsque les roches fondent partiellement sous l’effet d’une augmentation de la température ou d’une diminution de la pression. Amenées à la surface du globe lors de la formation de chaînes de montagnes et d’éruptions volcaniques, ces roches subissent alors l’action de l’érosion par l’eau, la glace et le vent. Les particules rocheuses se déversent dans les fleuves où sont transportés jusqu’à la mer.

 

Ainsi, des cristaux se forment lorsque des éléments chimiques présents dans un état désordonné, liquide, s’organisent, sous l’effet d’un changement de température, de pression environnante ou de l’évaporation, en motifs réguliers, géométriques. La quantité initiale des éléments chimiques nécessaires, l’espace disponible et le temps laissé, aux cristaux pour se former détermineront leur taille initiale.

 

Chaque cristal est spécifique selon sa composition. Un minéral peut, en composition, s’étendre de purs éléments à simples sels jusqu’à des silicates complexes avec des milliers de formes connues. L’étude des minéraux est appelée minéralogie. Donc, un cristal, en simples termes, est un minéral.

 

Pour qu’un minéral soit classé en tant que « vrai minéral », il doit posséder une structure cristalline et être de forme solide. Il doit également posséder une substance homogène survenant de manière naturelle avec une structure chimique définie. L’ordre presque parfait des atomes qui les composent s’exprime souvent par la forme géométrique de leurs cristaux.

 

Il existe 14 arrangements de structure cristalline pour les atomes dans la troisième dimension appelée « Réseau de Bravais ». Chacune de ces structures peut être classée dans un des sept systèmes de cristaux. Tous les cristaux reconnus de nos jours entrent dans un des Réseau de Bravais au sein d’un des sept systèmes.

 

Une structure cristalline est basée sur un arrangement interne ionique et atomique régulier, qui est caractéristique des formes géométriques que prend un cristal particulier. Même lorsque les grains minéraux sont trop petits pour être vus, ils conservent les mêmes structures atomiques et ioniques en faisant un grain de cristal. C’est sans aucun doute la chimie et la structure qui définissent, en fait, un cristal. C’est également un fait que deux minéraux peuvent posséder la même structure chimique, mais différer au niveau de la structure cristalline, qui est connue en tant que polymorphes. Un exemple de polymorphe serait la pyrite et la marcassite, qui sont tous deux des sulfures de fer, mais diffèrent au niveau de l’arrangement structurel atomique. Pareillement, deux minéraux peuvent posséder la même structure cristalline, mais ne pas posséder les mêmes compositions chimiques. Des exemples seraient l’halite, qui est composée de sodium et de chlorine, la galène, qui est composé de plomb et de soufre, et la périclase, composé de magnésium et d’oxygène : mais les trois partagent la même structure cristalline cubique.

 

Physiquement, la structure cristalline a beaucoup à faire avec ses propriétés. Par exemple, un diamant et un graphite possèdent la même composition, ils sont de purs carbones, mais le graphite est mou alors que le diamant est un des minéraux les plus durs du monde. C’est parce que l’arrangement atomique des deux est totalement différent. Les atomes de carbone dans le graphite sont arrangés en couche pouvant glisser aisément l’une sur l’autre, alors que les atomes de diamant s’emboîtent pour former un puissant réseau tridimensionnel. La structure et la symétrie d’un cristal joue un rôle pour déterminer beaucoup de ses propriétés physiques, telles que le claquage, la théorie des bandes et la transparence optique.

 

Les couleurs variées des cristaux sont dues à la présence d’impuretés dans la structure cristalline. Des éléments chimiques, bien que présents en quantité infime, modifient la manière dont la lumière traverse le cristal, une partie des rayons lumineux étant absorbés, tandis que l’autre est déviée ou réfléchie. Par conséquent, la plupart des cristaux thérapeutiques apparaissent dans une vaste gamme de couleurs. Le même minéral peut changer de nom en fonction de sa teinte. Ainsi, le rubis et le saphir sont le même minéral. Cela est dû à la différence de leurs propriétés minérales (fer et chrome).

 

Certains minéraux peuvent se trouver communément à travers le monde, alors que d’autres ne se situent que dans des endroits spécifiques. Plus de la moitié des espèces de minéraux connues sont si rares que seule une poignée d’échantillons ont été découverts, et beaucoup sont connus seulement grâce à un ou deux petits grains. Classer les minéraux peut aller de très simple à très complexe. Un minéral peut être classé et identifié par plusieurs propriétés physiques. D’autres ont été identifiés grâce à des techniques telles que le rayon X. Il existe actuellement 4 000 minéraux connus, selon   l’Association Internationale de Minéralogie, qui est responsable de l’approbation et de la dénomination des nouvelles espèces minérales découvertes dans la nature. Parmi ceux-ci, peut-être 100 peuvent être appelés « communs », 50 sont « occasionnels » et le reste vont de « rare » à « extrêmement rare ».

 

Comme nous avons pu le voir dans cet article, les cristaux possèdent des compositions chimiques spécifiques, uniques. Rédaction: Lilith donkere hel

Site: http://www.web-wicca.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *