Pages Navigation Menu

Tout savoir sur la voyance et l'horoscope

Les caractéristiques d’un bon voyant

Les caractéristiques d’un bon voyant

Tout d’abord, c’est quelqu’un qui sait écouter ses clients. Il doit être capable de comprendre les problèmes qui perturbent le consultant. Grâce à ce travail d’écoute, il pourra poser les bonnes questions à ses guides.

Un bon voyant doit posséder des facultés importantes en psychologie. Bien sûr un psychologue ne peut pas être voyant. Il n’a pas de don et ce sont deux métiers différents. Par contre, il est préférable qu’un voyant ait des aptitudes en psychologie. On annonce pas n’importe quoi et n’importe comment. Certaines nouvelles sont délicates et peuvent avoir un impact sur la vie du consultant. Il y a un autre point crucial où intervient la psychologie, c’est dans l’accompagnement. Bien des personnes n’ont pas le même recul que le voyant concernant leurs problèmes. Si les prédictions sont négatives, il ne suffit pas simplement de le dire. Il faut conseiller le consultant pour qu’il y adopte la meilleure approche possible du problème afin de le contourner ou d’en réduire les effets néfastes.

Une autre caractéristique du bon voyant, c’est d’être capable de dater les évènements. On dit souvent qu’en voyance, le medium n’est pas maître du temps. C’est vrai dans une certaine mesure. Néanmoins, le voyant dispose d’éléments pour définir une période où les prédictions vont avoir lieu. Il peut entendre la date qui lui est donnée par ses guides. Mais le plus souvent ça arrive par déduction selon les images qu’on lui envoie. Si par exemple il voit des feuilles qui tombent sur les arbres, il en déduira que ce sera pour la période de l’automne. Si par contre, il ressent une forte sensation de chaleur, il pourra penser que c’est l’été. Il existe un grand nombre de signes pour pouvoir dater en voyance.

L’élément le plus important pour définir un bon voyant c’est la justesse de ses prédictions. Aucun voyant au monde n’a de résultats justes à 100% pour la simple raison que le destin n’est pas figé. Selon nos décisions et nos actes, nous influençons notre destin (en bien ou en mal). D’ailleurs, nombreux sont les consultants qui, connaissant leur avenir, vont changer leur comportement. Et ils vont ainsi modifier leur destin et pas toujours en bien. Prenons l’exemple d’une femme à qui on a prédit le retour de son conjoint. Sachant qu’ils vont se remettre ensemble, elle va décider par orgueil de ne pas faire le premier pas. Elle se dira que de toute façon, ils auront de nouveau une relation. Ce comportement peut modifier son destin car elle aurait agis autrement si elle n’avait pas su.

Malgré tout, le voyant doit avoir des résultats positifs avoisinant les 80% pour être considéré comme bon. Il faut que la description des personnes ou des lieux soit relativement précise. Ce n’est pas toujours facile, même pour un bon voyant, d’être précis. Les images qu’il reçoit sont souvent vagues et sa capacité d’interprétation devra être des plus performantes.

Je crois aussi qu’un bon voyant doit pratiquer des prix raisonnables. Il n’a pas reçu ce don pour devenir riche mais avant tout pour aider les gens en difficulté. Il est normal qu’il se fasse rémunérer pour le temps passé mais les tarifs doivent rester dans la norme. Comment définir si le prix est dans la norme ? Il doit être simplement accessible à n’importe quelle classe de gens. Si les prestations dépassent les 50 / 60 euros de l’heure, ça commence à devenir cher. On pourra alors penser que la motivation du medium est clairement centrée sur l’argent.

https://www.chrisbelli-voyance.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *